Exposition temporaire Gilles-Emmanuel Fiaux

Peintures, carnets de dessins, planches de bande dessinée

du 30 mai au 31 juillet 2020

Gilles-Emmanuel Fiaux est né en 1974 à Vevey (Suisse). Il se passionne très tôt pour le dessin, la bande dessinée et la peinture, et choisit dès l’âge de 12 ans de s’engager dans la voie artistique.
Diplômé de l’école Emile Cohl de Lyon en 1996, GEF pratique l’illustration pour différents éditeurs, magazines et associations (OSL, Internezzo Films, Le temps, Invitation, Fondation Renée Delafontaine, Migros Magazine, Astréa, Silviva, CMLK, Zen, Kodi, Bilan, SRVA, Lesekaktus…)
En 1996, il rejoint le chantier de la galère La Liberté à Morges et illustre, par une série de dessins et de peintures, les différentes étapes de sa construction. Un travail en temps réel qui dure cinq ans et se concrétise par un livre intitulé Hommage à la galère La Liberté.
En 1997, sa rencontre avec le chanteur Jacky Lagger débouche sur la création d’un conte, Grandir, richement illustré et accompagné d’un CD.
Puis en 2000, c’est une autre histoire, Le voyage de Volpino, qui voit le jour sous la plume de Sonya Mermoud, et le pinceau de GEF.
La peinture prend une place toujours plus grande dans son travail, et les expositions se suivent en suisse romande et en France :

Gourmand d’aventures artistiques, le peintre et illustrateur réalise des croquis d’audience lors de procès pour le journal 24 Heures depuis 2003, puis pour Le Matin et la RTS dès 2009
En 2004, il offre les couleurs de sa palette pour le calendrier de l’Avent de l’institution de Lavigny.
Il réalise des couleurs pour les films d’animation de Claude Barras ( Le génie de la boîte de raviolis, 2005, Sainte Barbe, 2007)
Poursuis ses collaborations avec des écrivains en illustrant les livres de Raetz (crime politique à Lausanne, 2009) puis L’appel des Antilopes de Michelle Talandier en 2010.

Entre 2001 et 2005, Gilles-Emmanuel Fiaux a suivi une formation en art-thérapie, et donne des cours de dessin et peinture pour enfants et adultes depuis 2003.

Exposition temporaire Emmanuel Gillabert

« Nuances et volupté »

du 30 mai au 27 septembre 2020

Bijoutier de métier, sculpteur dans l’âme, Emmanuel Gillabert a une révélation en tombant en arrêt devant une vitrine d’Alexander Schaffner, Goldschmied à Bâle.

Il y fera son apprentissage, au contact de la beauté formelle du volume.
Après quarante années de créativité dans son atelier, il décide de s’adonner à sa passion de toujours, la sculpture. En un matériau lui permettant une totalité de forme, sans structure de surface ni autre couleur que le blanc, la mieux apte à se jouer des ombres et lumières.

Chez lui, le fond est dans la forme

Exposition temporaire Christophe Dumont

« un cheval, des chevaux »

du 14 juillet au 20 septembre 2020

Christophe Dumont est né à Paris en 1960 et vit dans la campagne beauceronne, à Pussay depuis 1991.

De 1988 à 1996 il travaille comme sculpteur décorateur pour la publicité, le cinéma ou l’événementiel : Hermès, RATP, Printemps, Musée de la Poste, France 2, Canal J, Stéphane Plassier, Thierry Mügler, Christian Lacroix, Feria de Nîmes.

A partir de 1995 Christophe Dumont s’engage dans une création plus personnelle, autour d’un thème, la nature, et un matériau, le métal.

Depuis 2001, il sort de temps à autre de son atelier pour des installations d’art environnemental ou du land’art.

En 2005, il invente Le Chronopode, installation participative grand format.